Mes poèmes à saveur de fruits
Publié : 20 avril 2009 11:41 AM   [ Ignorer ]
Administrateur
Avatar
RankRankRankRank
Nombre de messages :  673
Inscrit  2008-09-16

Un premier assez court parce que je suis timide :

Une envie de mythe

Quand je freine le rythme
Et réfléchis à moi-même
J’ai une envie de mythe
Qui me jette à la mer
Sans rien, sans loi
Sans bouée, sans pourquoi
Juste un instant en eau claire
Une petite pensée pour une nouvelle ère

Pour ensuite retomber
Penser mourir, penser grandir
Attendre, patienter
Pour l’instant réapprendre à rêver

Réapprendre à être blessé

Dominic Fortin-Charland
18 mars 2009

Ah, il est trop court, je me dois d’en publier un autre petit pour sauver la situation :

Je grave et grave l’impossible
Dans mon âme de combattant
Sachant que je suis une chenille
Qui n’oublie pas ses promesses d’antan

Ses promesses d’enfant

Dominic Fortin-Charland
3 avril 2009

 Signature 

Ensemble, c’est mieux.
Le collectif Interrelié + Le Tam-Tam communautaire = <3

Profil
 
 
Publié : 02 mai 2009 03:10 PM   [ Ignorer ]   [ # 1 ]
Membre Sénior
Avatar
RankRankRankRank
Nombre de messages :  353
Inscrit  2009-04-30

J’aime beaucoup tes deux poèmes. Surtout le premier. Ça paraissait que ça venait du dedans de toi! Bravo!!!

 Signature 

bananejaune
La vie est une course, alors ça vaut la peine de la finir à terme!!!

Profil
 
 
Publié : 04 mai 2009 12:16 AM   [ Ignorer ]   [ # 2 ]
Administrateur
Avatar
RankRankRankRank
Nombre de messages :  673
Inscrit  2008-09-16

Yeah, des compliments de la part d’une banane jaune, ça va bien avec le titre du sujet !

Merci !  raspberry

Et en voici un autre (complémentaire à Une envie de mythe) :

La dépression des anges
Dans les cages d’incompréhension
De cette vie déjà tracée
Par des gens qui ne savourent que l’été

Pourtant, mon hiver se faisait vert
Prêt à brandir mille épées
Pour la justice et l’éternité
Mais voyant ma hâte, ils ont jeté ma clé

Ils m’ont emprisonné
Pour me protéger qu’ils ont maladroitement expliqué
Et jamais ils n’ont écouté mes stratégies
Leur expliquant le possible de mes envies

Le possible de la vie
Celle qui n’a pas peur
De crier, d’exister
D’être celle qu’elle est

Ils voulaient que je suive leurs pas
Sans détour, sans tambour
J’ai essayé, j’ai été malade
Et ils m’ont demandé de continuer

Et ça m’a presque tué
Mon esprit a chaviré
Mais ils m’ont demandé de continuer
Et de ne jamais m’arrêter

Parce que s’arrêter, c’est mourir
C’est gâcher sa vie
Mais moi je voulais m’arrêter et écrire
Prendre le temps de vivre

Ne pas courir à droite et à gauche dans le vide
Pour me remplir d’insipide
D’un langage que je ne comprends pas
De ces pas qui ne se suivent pas

Je voulais être logique, aider et aimer
Mais ils ne m’ont pas écouté
Malgré mon état, ils ont persisté
“Continue ou gâche ta vie”

Le mal de mon esprit a rejoint mon corps
Mon stress et mon insomnie m’ont détruit
Certains ont fini par comprendre
Que c’était le temps de m’entendre

J’ai pu commencer mon propre chemin
Malgré les forces de l’incompréhension
Qui ont continué de brouiller mes cris
Pour que je ne reste qu’un de leur pion

Je ne me suis toujours pas envolé
Mais je travaille mes battements d’ailes
Vers mon monde d’éternel
Et même sans clé, je me libérerai

S’ils avaient pris le temps de m’écouter
Je serais déjà loin et beau, fier et fort
Mais les barrières sont longues à franchir
Quand les gens sont des murs de givres

Des murs qui ne veulent plus pleurer
Qui ont perdu espoir en l’humanité
Et qui ne veulent pas croire en moi
Ce petit être qui dit pouvoir vivre ici-bas

Ici-bas
Ce monde que tu m’as décris comme gris et impossible
Ce monde que tu pointes si souvent du doigt
Quand la clé n’est que l’évolution, notre souffle doré

Tu m’as appris la peur, à ne faire confiance en rien
Mais ce soir, le vent est parfait
Je pourrais m’envoler, je pourrais respirer
Mais j’attends, j’attends, j’ai appris à être prudent

Je patiente
L’évolution, c’est ça la clé qui me libérera
Et qui j’espère te touchera
Pour que tu m’accompagnes quelque part là-bas

Mais surtout ici-bas
Ce monde à refaire
Ce monde de défis
Que je vais affronter, avec ou sans toi

Même si parfois je me demande
Si ce n’est pas toi le souffle qui me manque
Pour réellement croire en tout ça
Pour réellement croire en moi

Oui, le vent est parfait ce soir
Mais je ne fais pas que patienter
Je ne suis pas guéri
Du présent, du futur et du passé

Mes ailes se sont bien affaiblies
Mais…

Je vais risquer ma vie plutôt que mourir étouffé
C’est la moindre des choses pour nous sauver
Laissez-moi juste le temps
De réapprendre à voler

Dominic Fortin-Charland
10 mars 2009

 Signature 

Ensemble, c’est mieux.
Le collectif Interrelié + Le Tam-Tam communautaire = <3

Profil
 
 
Publié : 27 mai 2009 09:14 AM   [ Ignorer ]   [ # 3 ]
Membre Sénior
Avatar
RankRankRankRank
Nombre de messages :  353
Inscrit  2009-04-30

Wow!!! Tu as un talent fou.

Sérieux, il m’en faut beaucoup pour lire des poèmes en étant absorber à 100% et de vouloir en lire et en relire. Ça fait plusieurs fois que je lis tes poèmes que tu as mit.

J’ai hâte de lire les futures poèmes que tu vas mettre.

Tu me diras si tu en as chez toi que je pourrais lire stp.

Lâche pas champion!!!

 Signature 

bananejaune
La vie est une course, alors ça vaut la peine de la finir à terme!!!

Profil
 
 
Publié : 28 octobre 2009 12:42 AM   [ Ignorer ]   [ # 4 ]
Administrateur
Avatar
RankRankRankRank
Nombre de messages :  673
Inscrit  2008-09-16

Merci beaucoup bananejaune !

Et j’en ai plusieurs centaines, alors je peux certainement t’en montrer plus !  raspberry

(Ils sont tous de qualité différentes par contre…)

Un de mes premiers quand j’avais 13 ans (je crois, je ne marquais pas les dates à l’époque) :

Mon message d’amour

Je me dis chétif
On me dit malavisé
Il y a en moi les sentiments
Alors ai-je vraiment besoin d’arguments ?

Sous le sourire des joyeux enfants
Les croyances des religieux croyants
Le doux baisé de deux amoureux
Il y a cette souffrance qui vogue sur Terre

Rien de bien, rien de mal
Ne vous laissez pas aveugler
Je vous interdis de juger
Nul est bien, nul est mal, mais tous sont

J’encaisse la souffrance de la Terre
Parce qu’elle m’aide à oublier la mienne
Aidez-moi à vous aider
Je vous aime, alors il ne reste qu’à vous d’aimer

Tous ont leurs propres raisons
Tous ont leurs propres folies
Mais nous sommes tous ensembles
Pour l’éternité, nous allons devoir nous aimer

Le jeu du temps, des devoirs et de l’argent ne m’a jamais fait rire
Alors je n’aime pas vos jeux qui empêchent de vivre
Arrêtez de jouer de cette façon et jouer de la façon dont vous voulez
Ne vous dîtes pas « je n’ai que cette vie » car c’est faux

La moitié de votre vie est basé sur des illusions
Une est le physique, le temps et même parfois vos croyances
Et l’autre, ce qui n’est pas illusion, c’est l’amour
Croyez-vous plus à l’argent qu’à l’amour ?

Ne laissez pas le monde diriger
Dirigez le monde
On a le pouvoir de changer les choses
On a le pouvoir de créer le paradis

Je me suis nommé combattant de l’amour
Je ne suis pas parfait, je ne suis pas pur
Mais j’aime et peu importe ce que je suis, je combattrai
Au nom de ma souffrance et celle des autres

On m’a déjà dit de ne pas trop m’enfler la tête avec ça
Mais quand la souffrance vous empêche de faire quoi que se soit d’autre
Il est dur de ne pas y penser
Et je ne veux pas laisser tout ça de côté

Tout ne va pas bien
Tout ne va pas mal non plus
Mais des gens souffrent, des gens meurent, des gens ont besoin de moi
Et je ne resterai pas là à jouer l’égoïste

Je ne veux quand même pas être seul dans cette bataille
J’aimerais vous avoir avec moi
Avoir des alliés, des gens qui veulent préserver l’amour et la paix
Ensemble, nous avons plus de chance de triompher

Une bataille où il n’y a pas de blessé
Une bataille pour l’amour n’est jamais une bêtise
Cette bataille n’a qu’une seule équipe qui sont les humains
Et n’a qu’un seul ennemi qui est la souffrance

Passons à l’attaque sans avoir de conséquences
Ayons la certitude que le paradis existe
Ayons la certitude que l’amour est grand
Moi j’ai cette certitude

Je ne serai jamais heureux tant qu’il restera un être triste
Je ne vivrai jamais totalement pour moi tant qu’il restera quelqu’un à aider
Je resterai sur le bateau tant que tout le monde ne sera pas monté
Je souffrirai tant que d’autres souffriront

Aidez-moi à être heureux
En aidant les autres à l’être
Ne détestez pas, ça ne mène à rien
Tous ont le droit d’être heureux

J’espère qu’un jour mon message d’amour sera entendu
Ou celui d’un autre
Mais je ferai toujours tout pour être heureux
Car j’aime et je refuse d’agir autrement qu’au nom de l’amour

Dominic Fortin-Charland
Il y a bien longtemps

 Signature 

Ensemble, c’est mieux.
Le collectif Interrelié + Le Tam-Tam communautaire = <3

Profil
 
 
Publié : 28 octobre 2009 03:51 AM   [ Ignorer ]   [ # 5 ]
Membre Sénior
RankRankRankRank
Nombre de messages :  175
Inscrit  2009-03-06

C’est magnifique ! C’est vrai que tu as beaucoup de talent dans plusieurs domaines !

Profil
 
 
Publié : 28 octobre 2009 07:45 AM   [ Ignorer ]   [ # 6 ]
Membre Sénior
Avatar
RankRankRankRank
Nombre de messages :  353
Inscrit  2009-04-30

Très bon ! Encore Bravo !

 Signature 

bananejaune
La vie est une course, alors ça vaut la peine de la finir à terme!!!

Profil